Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

la.S.M.S. | la.Semaine.du.Marketing.Sportif.

[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

La météo joue avec l'avenir des sports d'hiver.

com

La Californie est paralysée par une vague de gèle sans précédente. Les plages européennes retrouvent des couleurs. Les stations de ski attendent la neige. Et pourtant, nous sommes en plein mois de janvier ! Le mercure affole les compteurs. La météo change de saison comme de chemise, mais non sans conséquence pour le sport et pour le sportbusiness.

 

La Fédération International de Ski (FIS) en mesure aujourd'hui plus que jamais les enjeux. Les stations d'accueils ne sont plus en mesure d'assumer la bonne tenue de compétitions à cause du manque de neige et des températures trop élevées pour conserver celle produite par des canons. Les épreuves sont donc annulées les unes après les autres depuis le début de l'hiver. Au grand damne des diffuseurs qui doivent changer de programmation au dernier moment. Les téléspectateurs déçus sont de moins en moins au rendez-vous. Les annonceurs n'apparaissent donc plus à l'antenne, ainsi que dans la presse sportive qui n'a plus de contenu à traiter. Leur visibilité chute alors totalement. Et leurs retours sur investissement avec ! Bien sur, il s'agit là d'un cas extrême. Mais néanmoins tout à fait envisageable dans l'absolu. Si cette situation perdure, on peut penser que les diffuseurs et les sponsors vont revoir leur participation à la baisse pour les saisons prochaines.

Or, fin 2006, la FIS a du annuler une compétition aux USA par manque de moyens financiers ! 250.000 dollars manquaient dans le budget. Un changement de programme qui aurait provoquer la colère des américains. Une baisse des revenus (principalement issus des droits TV et du sponsoring) pourrait alors plonger la FIS dans une situation particulièrement périlleuse. La météo ne fait donc pas les affaires des instances internationales.  De son côté, grâce à des moyens technologiques, le saut à ski continue sa Coupe du Monde sans interruption et les athlètes peuvent concourir sur la neige, même lors de températures inhabituellement élevées. Aujourd'hui, les procédés de refroidissement des tremplins ne peuvent être appliqués aux pistes de ski alpin. 
Le dôme de Dubaï qui abrite une station de ski en plein désert fait alors moins sourire qu'à sa création. Visite guidée :

 

Quelles sont les solutions pour enrayer les problèmes de la discipline ? Peut-elle devenir moins dépendante de la météo ? Le football construit de plus en plus de nouveaux stades pour se développer en essayant d'optimiser ses revenus ticketing-mercherdising-licencing. Le ski doit-il l'imiter pour survivre en essayant de préserver ses revenus TV et sponsoring ? L'avenir du ski passe-t-il pas la construction de stations sous dômes ? Les dômes assureraient la bonne tenue des compétitions dans toutes les conditions météo, auraient des tribunes le long des pistes générant des revenus billeteries conséquents, offriraient des images TV et presse jamais vus permettant de séduire plus de téléspectateurs, leviers des revenus de droits télévisuels et sponsoring. L'investissement est collossal. Serait-il rentable ?

Pensez vous que l'avenir du ski est sous des dômes ?

 

Repost

Commenter cet article

christopher 13/02/2007 21:55

vien parler avec moi sur msn

-SMS- 14/02/2007 11:20

Christopher, tu peux me contacter via le lien prévu à cet effet dans la colonne de gauche. A bientôt.