Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

la.S.M.S. | la.Semaine.du.Marketing.Sportif.

[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

Le football international en guerre contre YouTube

com

Internet connaît actuellement une nouvelle vie. Faisons une rapide et grossière synthèse.

Après le boom de sa naissance, caractérisé notamment par l'accessibilité du grand public et l'explosion de la "bulle internet", voici l'air du "2.0" dont le principe est de donner les clés du web aux internautes. La première étape du 2.0 est la naissance de la blogosphère : les internautes peuvent créer gratuitement leur propre site internet, les blogs. Les plateformes leaders sont myspace.com (aux USA), Spaces.live.com (Microsoft), Blogger (Google) ou dans l'hexagone Skyblog.com (Skyrock), Over-blog.com (dont TF1 a racheté des parts), mais aussi TypePad, Wordpress, et des dizaines d'autres plateformes... La deuxième étape est née au travers des plateformes d'échanges de vidéos : l'internaute dépose sa vidéo sur l'une d'elles, puis le monde entier peut la consulter et lui attribuer une note. Chacun peut donc faire partager et faire connaître ses créations personnelles ou n'importe quelles autres vidéos (films, extraits d'emissions TV, pubs, séries TV, ...). Les deux leaders du marché sont YouTube (récemment racheté par Google pour plus d'un milliard de dollars) et DailyMotion (société française).

 

Le club de football le Bayern de Munich a pris conscience de l'ampleur du phénomène YouTube et de sa puissance. C'est un véritable problème pour le sport, selon les dirigeants de l'un des clubs les plus influents de la planète foot, dont l'avis est partagé par la Fédération et la Ligue Anglaise de football qui ont rapidement suivi le pas. Le problème est simple : les images des matches du clubs sont commercialisées à des diffuseurs TV et Internet (les internautes peuvent visionner les matches via le site internet du club s'ils paient un abonnement). En conséquence, il leur parait anormal qu'un site puisse diffuser gratuitement les images de leurs matches sans en payer les droits. Les partenaires du club et les supporteurs abonnés s'en trouvent laisés. A terme, ce sont les instances du football (clubs, fédérations, ligues, ...) qui auront un manque à gagner évident.

 

Les internautes profitent de cette opportunité pour diffuser via les plateformes gratuites les images des matchs. Le club allemand et les intances anglaises ont donc demandé à YouTube de ne plus diffuser leurs images. Ce cas est sans doute le même que pour beaucoup d'autres clubs et sûrement pour la plupart des autres disciplines sportives. Ceci soulève plusieurs questions. La plus évidente est que cette tendance présente un argument de choix pour les diffuseurs TV. Canal+ acceptera-t-elle de remettre 600M? par saison pour obtenir les images du championnat de L1 de football, si celles-ci sont accessibles gratuitement dès la fin du match sur le web ? Les prix vont donc certainement chuter. Et les perdants seront les instances sportives : les clubs, les organisateurs d'évènements. Si le spectable ne peut plus être financé à la hauteur de ce qui a été proposé jusqu'ici, c'est le spectateur qui au final sera perdant.

 

Avant d'en arriver à une telle issu, les clubs ont encore un peu de temps devant eux. Mais quelles sont les armes dont ils disposent pour riposter ?

 

D'un autre côté, les instances sportives doivent-elles réellement s'inquiéter dans la mesure où la puissance de plateformes telle que YouTube leurs permet d'acceder gratuitement à une vitrine formidable, à une publicité exceptionnelle de leur marque, de leur club, de leur championnat à travers le monde ?

 

Trouvez-vous justifiées les critiques du Bayern Munich et du football anglais contre YouTube ?

Repost

Commenter cet article

laSMS 26/12/2007 10:42

Je suis d'accord avec Nicolas. Adrien, il est certain que les clubs n'aiment pas qu'on exploite leurs images sans leurs autorisations. Pas bon pour les diffuseurs tv, et c'est aussi un manque à gagner. Que cela nettoie le sport ? Pourquoi et Comment ? 

Adrien 24/12/2007 17:00

ILs ont peur pour la manne à fric... et si, finalement, cette pratique des internautes contribuait à nettoyer le monde du sport et notamment le football ?

Nicolas Bourreau 06/11/2006 12:08

Le problème est réel en effet et est complexe. pour ma part, je pense qu'il a deux aspects et deux visages. Pour le football, sport roi en Europe, You tube et dailymotion peuvent être des dangers. Il est vrai que vendre des droits de diffusion au TV et autres fournisseurs d'accès internet et mobiles peut devenir difficile si les images des rencontres sont diffusées sur ces plattes formes par des internautes spectateurs dès la fin du match. le manque a gagné peut être subtanciel et quand on connait la part des droits TV dans les budget des clubs de football, on comprend un peu mieux leur inquiétude. ensuite, on peut aussi reprocher à ces clubs de ne pas laisser un accès libre à leurs images au bout d'un certain temps. passé un délais de 2 semaines par exemple, les clubs pourraient donner cette accès eux même pour donner la possibilité aux internautes demandeurs de profiter d'images de qualité. une façon aussi pour ces clubs d'   attirer sur leurs sites ces surfneteurs.le problème devient plus complexe quand on pense au xautres sports qui ne bénéficient pas de l'expostion médiatique du foot. pour le basket, le hand, le volley et autres, ces plattes formes sont une façon gratuite de voir se diffuser des images de leur sport et par conséquent, d'atteindre un public qui ne voit aucune image dans les autres médias. pour eux, ces plattes formes sont plus des opportunités.si ces clubs gagnent leur procès, ça sera peut être au détriment des autres sports qui galèrent déjà plus que le roi foot !