Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

la.S.M.S. | la.Semaine.du.Marketing.Sportif.

[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

Le Dakar 2008 annulé ?

com
Suite aux attentats et aux meurtres de 4 français en Mauritanie en Décembre dernier, «Le ministère des Affaires étrangères déconseille fortement aux Français de se rendre en Mauritanie. Ça vaut pour tous les Français, y compris ceux qui font le (Dakar)», a déclaré jeudi le porte-parole du gouvernement français, Laurent Wauquiez*.
 
 


dakar.jpgAlors que le départ doit avoir lieu ce samedi de Lisbonne, l'organisation du Dakar (ASO) se voit confronter à une situation de crise.
Il était initialement prévu que la moitié de la compétition se déroule en Mauritanie, du 11 au 19 janvier. Face aux récents meurtres, les organisateurs se sont rendus sur place le 28 Décembre pour évaluer la situation auprès des autorités locales qui les ont rassurés. Le Dakar était ainsi maintenu. Mais ce communiqué vient à l'encontre de ce que leur ont dit les Mauritaniens. Dès lors, quelle décision doit prendre ASO ?
 
«Afin de pouvoir apprécier la situation, (les organisateurs) vont se rapprocher des autorités gouvernementales françaises et mauritaniennes pour s'informer des éléments nouveaux qui ont pu motiver cette communication, malgré les assurances réitérées par le gouvernement mauritanien», précise un communiqué de l'organisation.


Ne s'agissant que d'un conseil du ministère, ASO pourrait très bien s'en tenir à ses engagements et maintenir le rallye. Néanmoins, sans avertissement, l'épreuve a connu dans le passé de nombreuses "péripéties" (enfants heurtés par les voitures, décès de pilotes, attaques de la caravane, etc). Surtout ces dernières années. Si toutefois, un drame devait à nouveau survenir, ASO connaîtrait une crise bien plus grave que celles rencontrées sur son Tour de France !
 
 
Trois solutions s'offrent alors à l'organisation si le Ministère maintient sa position : annuler purement et simplement l'édition 2008 ; la raccourcir d'autant d'étapes devant passer en Mauritanie ; la reporter. La dernière semble la moins probable.
 
Quelle que soit la décision prise, le manque à gagner serait conséquent. Au niveau financier d'abord, pour les équipes qui ont déjà dépensé beaucoup d'argent dans la préparation, pour l'organisation qui risque de perdre ses ressources liées aux droits de retransmissions télévisuelles et aux sponsoring, et pour les médias qui ont vendu les espaces publicitaires à leurs annonceurs. Puis au niveau de l'exposition médiatique recherchée, pour les sponsors bien sur.
N'étant pas responsable de la situation, on peut imaginer néanmoins que des clauses dans les contrats protègent ASO et les équipes pour ne pas perdre tous ces revenus. 
 

Nul doute cependant que c'est un nouveau coup dur pour ASO qui, après ses nombreux déboires sur le Tour de France, doit gérer une énième situation de crise.
Mais après les drames connus sur les pistes du rallye, pensez vous que le Dakar pourra s'en remettre ?
 



UPDATE : ASO a confirmé ce vendredi midi l'annulation du rallye Dakar, pour la première fois de son histoire.
  
 
 
*Source : L'Equipe.
Repost

Commenter cet article

la.S.M.S. 04/01/2008 20:09

@Damien, le plan B que tu proposes est une alternative intéressante. Néanmoins, le problème est que, comme pour le Tour de France, les pays qui sont traversés par le Dakar paient pour le faire venir chez eux (cela leur donne de l'exposition médiatique). Dès lors, il est difficile de prévoir une alternative. Ensuite, organiser un Dakar est extremement lourd. Donc, avoir un plan B signifie organiser un deuxième rallye au cas où le premier ne peut pas se dérouler. C'est bien trop lourd - et donc couteux - à gérer. Et puis le plan B doit être prévu à partir de quelle étape ? Si on le planifie à partir de la 1er étape (on part sur un tracé complémentement différent), c'est moins compliqué. Mais si tout se passe bien et qu'en plein milieu survient un grave problème. Rien ne dit qu'il peut être possible de ralier le plan B en cours de route. Il n'y a pas que la caravane qui doit se déplacer et être opérationnelle. Il y a aussi les autorités locales, les médias, etc. C'est comme du jour au lendemain, on déplaçait les JO d'un pays à un autre ! Ce n'est pas simple. Maintenant, je me fais l'avocat du diable. Parce qu'en effet, je te rejoins en partie. Ils auraient au moins peut être pu raccourcir le circuit. On pourrait regretter qu'ils n'aient pas anticiper cette situation. D'autant plus que ce genre de problèmes n'est pas nouveau. Néanmoins, cela a un prix. Peut être trop élevé pour rentabiliser l'évènement. Et surtout cela me parait tout de même très lourd pour que cela soit bien fait. N'oublions pas que le Dakar requiert des normes de sécurité draconniennes qui ne peuvent surement pas être mises en place en 24h. @David,il est clair que beaucoup de gens vont se plaindre auprès d'ASO. Y participer coûte très cher. Sans parler des partenaires (sponsors, médias, fournisseurs, etc) qui ont dépensé des sommes collossales pour rien. Cependant, si le Dakar part et qu'un drame survient ? aucun d'entre eux ne voudrait voir sa marque affiliée à une telle mésaventure. alors, il faut prendre le temps de réfléchir, ne pas regretter et négocier pour la prochaine édition de sacrées ristournes ;-)

Damien 04/01/2008 17:03

Comment prévoir ? en ayant prévu justement une étude des risques. Prévoir les catastrophes les plus inimaginables permettent de parer à ce genre de choses. Cf. réaction sur l'équipe.fr d''Hubert Auriol qui a réagi immédiatement à cette décision en faisant part de sa «surprise qu'ils annulent de but en blanc sans chercher une solution, quitte à alléger le parcours. Un certain nombre d'étapes pouvait avoir lieu (...) Je suis surpris qu'il n'y ait pas de plan B avec une modification de l'itinéraire».

david 04/01/2008 15:59

Damien, visiblement, ils ne l'ont pas prévu, le dakar a été annulé ! ca gronde sur le camp de départ il parait. les équipes veulent etre remboursées par les organisateurs. Elles ont engagés des frais depuis des mois et se retrouvent sans compétition au final. Le pire étant pour les amateurs. en meme tps comment prévoir ? Ils ne peuvent pas tout changer à la derniere minute non plus ! vous en pensez quoi ? fautif, pas fautif ASO ?

damien 04/01/2008 12:21

N'y aurait-il pas une quatrième solution s'offrant à l'organisation ? En effet tout bon organisateur d'événement se doit d'avoir compétences dans la gestion des risques. Le risque premier en événementiel est l'imprévu, d'autant plus prévisible quand on traverse des pays en proie à des guerres ethniques. Cette quatrième solution est un parcours B évitant la mauritanie ... Je ne doute pas une seconde que ASO est omis cette alternative. Pensez-y chers organisateurs, nous devons toujours parer à l'imprévu afin d'éviter d'éventuelles conséquences fâcheuses. Sportivement.