Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

la.S.M.S. | la.Semaine.du.Marketing.Sportif.

[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

Et si internet révolutionnait le sport ?

com

Fermez les yeux et imaginez que vous deveniez actionnaire d'un club sportif professionnel. Imaginez que cela ne vous coûterait que 50 euros par an. Imaginez que vous voteriez sur internet pour élire votre Président et votre entraîneur. Imaginez que vous n'auriez plus besoin de crier dans les stades pour demander la démission du staff de votre club de coeur et que vous n'auriez plus qu'à prendre vous même toutes les décisions du club avec les autres actionnaires via internet. Ouvrez les yeux, rendez vous sur www.cmonclubdefoot.fr et n'imaginez plus : votre rêve est exaucé !

 
 
L'idée est complètement dingue. Trois amis d'enfance, trentenaires, de Seine et Marne ont lancé cette opération via ce site web pour fédérer 60.000 supporters et les inviter à devenir actionnaire d'un club professionnel, contre cinquante euros par an ! Ce statut confère plusieurs pouvoirs à l'actionnaire. Il pourra élire son président, choisir son entraîneur, donner son opinion sur le recrutement, définir la politique sportive ou même pénétrer virtuellement dans les coulisses (vestiaires, entraînements, etc) ! On peut imaginer qu'il puisse aussi définire la politique économique, les stratégies marketing, le choix des sponsors, les maillots... Les options sont presque infinies. Cela pourrait être un énorme coup marketing. Comprenez : si les supporters prennent les décisions sur les produits dérivés par exemple, on est sur de répondre à une demande définie : Ils auront choisi ce qu'ils veulent parmi plusieurs propositions (qu'ils peuvent soumettre) avant des les produire. Ainsi on a toutes les chances de maximiser les revenus.
 
 
Cerise sur le gâteau, les actionnaires-internautes pourront même choisir ensemble leur club ! Les trois jeunes compères ont mandaté des anciens de Sportfive pour trouver un club à vendre et intéressé par le projet. Idéalement, le club choisi devrait être un vestige du football français, actuellement en L2, National ou CFA mais ayant un potentiel pour monter en L1. Plusieurs pistes sont évoquées : Reims, Cannes, Nîmes Olympique, Tours et Besançon. 
 
 
Cette histoire racontée dans l'article de L'Equipe du 6 Décembre est tout à fait révolutionnaire. Bien qu'extrêmement risquée (difficile de maintenir un équilibre et une stabilité dans un tel schéma et il peut apparaître un problème d'administration du site internet si ces administrateurs sont aussi actionnaires : qui seront les véritables décideurs des internautes, du président élu ou des administrateurs du site?), le projet s'inscrit dans une tendance actuelle qui a déjà fait ses preuves. 
- Des supporters actionnaires, cela n'est pas nouveau : le Real de Madrid pour ne citer que celui-ci est détenu par les socios. 
- Ouvrir les portes de sa structure pour demander l'avis et la participation des internautes n'est pas nouveau non plus. C'est la base même du web2.0 :
wikipedia, Second Life, Facebook, Seesmic, et des millions d'autres sites ont prouvé que c'est une véritable attente des consommateurs. 
- Des jeux vidéos proposant la gestion de clubs de foot occupent chaque année la tête des ventes du secteur. Aucune raison que cela ne marche pas ici d'autant que le prix du jeux est le même que celui proposé pour devenir actionnaire ! 
Donc nous avons un plan marketing très proche de grands succès confirmés appliqué à un modèle nouveau mais sur des territoires communs : un vrai club de football dans un univers virtuel.
 
 
Second Life immerge l'internaute dans un monde virtuel. Cmonclubdefoot.fr émerge le joueur de simulation sportive dans la vraie vie de la gestion de club ! Si cela sera certainement difficile sur le plan sportif, le projet a toutes les chances de connaître un franc succès marketing. Bien réalisé, il peut exploiter à plein régime la "fanattitude", fortement consommatrice. En impliquant le supporter dans le processus de décisions, il se sent actif, entendu et respecté : il existe et n'est pas un consommateur lambda. On créé ainsi une importante relation affective entre celui-ci et la marque. On l'écoute et on répond à ses demandes et besoins. L'offre est alors extrêmement pointue, affinée et ciblée. Il faudra cependant savoir faire les bons choix car il est bien connu que le client ne choisi pas toujours ce qu'il demande ou ce qu'il croit vouloir. Par ailleurs, ce projet offre une expérience ludique au supporter au delà de l'aspect sportif. Choisir son président, ses joueurs et son coach est très excitant pour un fan de football. Ne dit-on pas qu'il y a en France 60 millions de sélectionneurs ? Cette expérience inédite dont raffole les joueurs de consoles de jeux vidéos est justement celle proposée par les créateurs du site web.
Après le web2.0, serait-on à l'heure du foot 2.0 ?

 
 
Imaginez que le nombre d'inscrits soit beaucoup plus important qu'escompté. Imaginez que la somme récoltée soit assez élevée pour acheter un club de L1. Imaginez que le club français comptant le plus de supporters en dehors de sa ville soit à vendre. Imaginez que Robert Louis Dreyfus soit séduit par un tel projet. Imaginez que vous soyez actionnaire de l'Olympique de Marseille...
 


Plus sérieusement, pensez vous que cela peut marcher ? 

Si l'un des fondateurs de ce projet nous lit (sait-on jamais), n'hésitez pas à nous contacter pour organiser une rapide interview. 



 
 
 
*Source : L'Equipe du 6 Décembre 2007.
Repost

Commenter cet article

Hubert 08/12/2007 11:24

Je voulais dire qu'il était fort probable que ce projet arrive au bout. Maintenant la gestion au jour le jour de l'équipe entre près de 20 000 personnes ne va pas être facile facile mais ca reste une bonne opportunité pour un petit club de lever des fonds et en ce sens, c'est vraiment intéressant je pense

Franck 07/12/2007 13:22

en effet, mais ce n'est pas parce que un projet anglais a aussi été lancé récemment que cela prouve que ca peut marcher. c'est très intéressant. Maintenant dans les faits, ca parait difficile a gérer

Hubert 07/12/2007 08:13

Bien evidemment que ce modèle peut marcher puisqu'il a déjà été réalisé en Angleterre avec le site Internet, myfootballclub.co.uk

Pour plus d'informations, rendez-vous sur mon blog : www.strasblog.fr