Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

la.S.M.S. | la.Semaine.du.Marketing.Sportif.

[Marketing Sportif, Sponsoring et Stratégies de Communication par le Sport]

[Chiffre de la Semaine] : Enquête sur l'image des joueurs de Ligue 1.

com

Une étude réalisée par OpinionWay pour le magasine "Profession Footballeur", édité par l'UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) révèle l'opinion des Français sur les joueurs. Le résultat est plutôt inquiétant pour les joueurs bien sur, mais aussi pour les clubs, la ligue, la Fédération et l'ensemble des partenaires du football professionnel. 


78%


En effet, on y apprend que l'image des footballeurs est très mauvaise. 
78% des Français estiment qu'ils sont des frimeurs*. Autant les jugent inaccessibles. 70% trouvent qu'ils ne sont pas généreux et 49% qu'ils ne sont pas sympathiques (contre 46% qui pensent le contraire). Enfin, seuleument 51% des personnes interrogées pensent qu'ils ont l'esprit d'équipe. 


Les footballeurs n'ont donc pas la côte. Comment expliquer de tels résultats ? La situation paraît préoccupante. Car, ne nous méprenons pas : il n'est pas aisé pour les clubs de trouver des partenaires. Même en Ligue 1 (Lens a d'ailleurs débuté le championnat avec un maillot vierge de tout sponsor en dépit de l'arrivée d'un très médiatique entraineur : Guy Roux, puis Jean-Pierre Papin). De leur côté, les joueurs recherchant chaussures (sponsorisées) à leurs pieds sont légions. La fédération se donne beaucoup de mal pour trouver des partenaires à la Coupe de France. La Ligue a aussi besoin de sponsors pour sa Coupe et doit séduire pour obtenir des financements aussi élevés qu'en Angleterre pour la vente des droits de diffusions de son championnat. 
Partenaires et diffuseurs en paient les conséquences.  


Car un partenariat entre une marque et un sportif ou un club se fait notamment au bénéfice du transfert d'images et de valeurs. Dès lors, comment peut-on accepter de payer une image si mauvaise et nuisible à celle du parraineur ? 
La boucle se referme alors sur les clubs qui ont un besoin vital de ces financements, puis les joueurs eux-mêmes. Surtout pour les moins médiatiques qui finalement paient pour ceux qui le sont plus et qui véhiculent cette image négative. 


Il parait impératif de "réveiller" le monde professionnel et de proposer des mesures. Les clubs doivent sensibiliser leurs joueurs et ouvrir leurs portes aux supporteurs. La ligue et la fédération doivent de leur côté travailler l'image du championnat et des Bleus, aller à la rencontre du grand public ou les amener à eux en leur facilitant l'accès, à l'instar de ce qui se fait au rugby. Une opération de communication médias (de 'proximité' tels que PQR, Internet, Affichage) et de marketing opérationnel et évènementiel (par ex. tournée des plages, tournois dans les quartiers, jeux concours...) ne seraient pas inutile. Pour reconquérir le coeur d'un public tout de même acquis à sa cause (le football n'est-il pas toujours le sport numéro en France?). Pour rassurer leurs partenaires.






*Source : sports.fr

Repost

Commenter cet article